Article

Orthodontie fonctionnelle - Cuers -

Est-il normal que plus de 90 % de nos enfants aient besoin d’orthodontie alors qu’ils sont en bonne santé ? Est-ce que ce mauvais positionnement dentaire est un signe précurseur et heureusement visible de dysfonctionnements fonctionnels et posturaux graves ? Est-ce que le repositionnement dentaire par l’orthodontie va éviter des maladies et des douleurs dans l’avenir de nos enfants ?

Il ne s’agit pas de penser : « comment je vais faire pour vous redresser les dents ? » mais de réfléchir et de savoir « pourquoi vos dents ne sont-elles pas sorties alignées de vos mâchoires ? »

Nos dents ne se touchent presque jamais. A peine 20 minutes par jour. 

  • Elles ne doivent se toucher uniquement quand on avale sa salive et quand on mange. Quand on parle, quand on écoute, quand on dort, normalement nos dents ne doivent pas se toucher. Par contre 2000 fois par jour on avale sa salive et nous serrons les dents avant la déglutition.
  • Le deuxième moment dans la journée où elles se touchent, c’est quand on mange. 
  • Si en lisant, en regardant la télévision ou si la nuit vos dents sont serrées : ce n’est pas normal.

 

La respiration

C’est le même os qui a les dents du haut et le nez : le maxillaire supérieur. C’est un os ventilatoire vide comme un gruyère avec de gros trous que sont les fosses nasales et les sinus. Pourtant cet os est notre base pour l’occlusion dentaire puisque les dents du haut ne bougent pas. Seule la mâchoire inférieure peut se déplacer et vient s'encastrer dans la mâchoire supérieure quand on serre les dents.

La fonction la plus importante pour le placement dentaire est la respiration. Il faut respirer par le nez. Plus on respire par le nez avant 13 ans, plus la croissance de cet os sera optimale et plus cet os sera grand, plus il y aura de place pour les dents.

 

La déglutition

Deux mille fois par jour on avale sa salive. On serre légèrement les dents avant de déglutir. Au moment où les dents se touchent, elles se donnent des informations. Il ne faut pas que les muscles des joues, des lèvres ou de la langue viennent perturber ce contact. Sinon les dents se déplacent peu à peu. Si la langue s’appuie sur les dents alors celles-ci partent en avant. Si les lèvres se contractent, provoquant des forces de l’extérieur vers l’intérieur de la bouche, alors celle-ci restera petite et les dents ne seront pas alignées.

 

La mastication

Lors de la mastication, les dents entrent en contact très fortement, entre 40 et 50 kg/cm2. Ce sont des forces largement suffisantes pour déplacer des dents ainsi que la mâchoire inférieure. Souvent on mastique toujours du même côté. Alors le maxillaire inférieur se déplace du côté de la mastication à raison d’un millimètre tous les dix ans. La mandibule est déviée. Plus tard l’articulation de la mâchoire se mettra à claquer du côté de la déviation. Conclusion, à chaque bouchée il faut que toutes les dents travaillent. A droite, à gauche, devant, en tout 25 cycles de mastication sont nécessaires par bouchée pour avoir une bouche équilibrée.

Article rédigé par le praticien le 28/02/2012

Fiches conseils

Plus de 200 articles illustrés pour en apprendre plus sur l'hygiène et les soins bucco-dentaires.

Vidéos pédagogiques

Pour comprendre les soins bucco-dentaires en images 3D animées de façon ludique.

Où sommes-nous

Notre adresse : 403 Chemin de la Guinguette - 83390 CUERS

Accès au questionnaire pré-RDV